Archives pour la catégorie BackupAssist

FAQ sur le produit BackupAssist

Choisir les modules BackupAssist adaptés à ses besoins

Lorsque vous utilisez une version d’évaluation de BackupAssist, vous avez accès à toutes les fonctionnalités du produit. Cependant, si vous décidez de commander une licence, il vous faudra donc savoir de quels modules vous devrez disposer pour pouvoir effectuer le type de sauvegarde que vous désirez, dans votre cas de figure précis.

Voici donc des points à prendre en considération, côté modules:
– Si vous souhaitez sauvegarder des données en délocalisé via le protocole RSync, vous devrez donc disposer d’un module RSync. Ce module est particulièrement adapté à ce cas de figure car il utilise un protocole de mise à jour à distance efficace afin d’accélérer significativement le transfert de fichiers lorsque le fichier de destination existe déjà
– Pour faire des sauvegardes vers des lecteurs de bandes, vous pourrez effectivement grâce au module ZIP to Tape. Ce module permet de sauvegarder vers des lecteurs de bandes avec votre serveur, ce qui est un avantage car le support des lecteurs de bandes n’est plus possible en natif depuis Windows Server 2008.
– Si vous souhaitez faire des sauvegardes vers des disques RDX vous n’aurez pas besoin de module supplémentaire, il ne faut pas confondre cassettes et disques RDX
– Si vous ne disposez pas du module SQL, vous ne pourrez que sauvegarder/restaurer la totalité de votre serveur SQL, sans granularité. En effet, le module SQL vous permet entre autre une sélection plus ciblée des bases à sauvegarder et restaurer.
– Si vous ne disposez pas du module Hyper-V Granular Restore, si vous souhaitez restaurer rapidement un fichier présent dans une VM ce ne sera pas possible, il faudra restaurer la entièrement la VM puis aller chercher le fichier manuellement.

Et voici des questions fréquemment posées sur le produit BackupAssist en lui-même:
– Si vous disposez d’un serveur Windows 2003 ou 2008 32 bits, vous ne pourrez pas bénéficier des versions 8 et 9 du produit. Dans ce cas, vous pourrez utiliser les versions 7 du produit, qui sont compatibles avec les mêmes modules que les versions actuelles.
– Si vous souhaitez faire des sauvegardes Bare-Metal, vous ne pourrez sauvegarder que la machine où est installé BackupAssist, ou bien les machines virtuelles Hyper-V qu’il héberge.
– Le seul Hyperviseur à être pris en charge est Hyper-V. Les produits tiers tels VMWare, XEN, ne sont pas supportés.
– Les serveurs SQL supportés sont ceux de Microsoft uniquement, à savoir Microsoft SQL server 2005, 2008 R2, 2012 et 2014.

Comment activer manuellement votre clé de licence BackupAssist ?

Si votre machine qui exécute BackupAssist n’a pas d’accès à Internet, les clés de licence BackupAssist peuvent être activées par la manipulation suivante :

  1. Démarrez BackupAssist
  2. Dirigez-vous dans le menu Aide -> Licence…
  3. Cliquez sur « Activer » pour obtenir le pop-up d’activation
  4. Indiquez votre licence BackupAssist et utilisez le bouton « Ajouter une autre clé » pour vos modules complémentaires
  5. Cochez les cases présentes à côté des clés de licence à activer
  6. Décochez la case « cette machine est connectée à internet »
  7. Cliquez sur « Activer » à nouveau pour obtenir la fenêtre d’activation manuelle
  8. Naviguez à l’emplacement où vous souhaitez stocker le fichier d’activation de vos licences ou indiquez un chemin d’accès
  9. Cliquez sur « OK »

Vous serez informé que vos clés sont à présentes activées sur votre machine. Un fichier de demande d’activation sera alors créé à l’emplacement sélectionné.

  1. Copiez le fichier d’activation sur une machine sur laquelle vous avez Internet
  2. Dirigez-vous sur la page : http://www.backupassist.com/activateba
  3. Sur cette page, sélectionnez votre fichier de demande d’activation présent sur votre machine
  4. La clé sera à présent envoyée sur le site de BackupAssist
  5. Récupérez le fichier d’activation renvoyé par le site de BackupAssist
  6. Retournez dans la fenêtre d’activation de clé BackupAssist dans votre logiciel
  7. Ajouter le fichier de licence que vous avez récupéré sur le site de BackupAssist pour activer la licence

Comment activer automatiquement votre licence BackupAssist ?

Une fois que vous avez acheté votre licence, vous pouvez activer votre clé automatique par internet.

Pour réaliser l’activation automatique de votre clé de licence BackupAssist :

  1. Démarrez BackupAssist
  2. Dirigez-vous dans le menu Aide -> Licence…
  3. Cliquez sur Activer pour obtenir un pop-up
  4. Entrez votre clé de licence dans le champ adéquat
  5. Sélectionnez « Ajouter une autre clé » et répétez le processus pour chaque clé ajouté
  6. Une fois toutes les clés ajoutées, cliquez sur « Activer »

BackupAssist communiquera alors avec le serveur web de BackupAssist pour activer la licence indiquée. La fenêtre de licence indiquera les composants ainsi activés.

Utilisation du mode de protection Shadow Copy

Le mode de protection Shadow Copy (SPM) est une solution pour les tâches de sauvegarde qui perdent leur historique. Ce problème peut survenir sur les sauvegardes effectuées vers des destinations peu performantes (iSCSI / NAS avec conteneur de données). Suite à un échec d’écriture d’une tâche de sauvegarde, SPM permet de faire une nouvelle tentative sans supprimer les anciennes sauvegardes. Sans SPM, l’échec d’une entrée d’écriture peut occasionner la suppression de tout l’historique de sauvegarde par VSS. Si la nouvelle tentative ne fonctionne pas, la tâche de sauvegarde s’arrête et signale qu’un échec est survenu. L’historique de sauvegarde n’est pas perdu.

Le mode de protection Shadow Copy doit uniquement être utilisé si vous constatez des pertes de l’historique de sauvegarde. Si vous n’en êtes pas certain, tentez d’effectuer un test de restauration à partir de la plus ancienne de vos sauvegardes disponibles.

La sélection Go permet de réserver de l’espace, que la protection Shadow Copy utilise à des fins de gestion du stockage.
La barre de pourcentage d’espace de stockage vous permet d’indiquer la quantité d’espace à réserver pour les sauvegardes historiques. A mesure de l’augmentation de taille de la sauvegarde complète, les sauvegardes historiques sont supprimées pour faire de la place. Vous pouvez toutefois spécifier un pourcentage d’espace protégé au sein duquel les sauvegardes historiques ne peuvent pas être supprimées. Il s’agit des sauvegardes historiques les plus récentes et la tâche de sauvegarde indique qu’il n’y a plus d’espace libre sur la destination au lieu de les écraser.
La sauvegarde complète peut utiliser cet espace, à condition qu’il ne soit pas utilisé par les sauvegardes historiques. Par exemple, si 12,5 % sont réservés sur un lecteur de 1 To, cela signifie que 125 Go sont réservés pour les sauvegardes historiques. Si les sauvegardes historiques utilisent uniquement 100 Go, la sauvegarde complète peut alors utiliser 25 Go de cet espace réservé.

BackupAssist gère l’espace de la destination de sauvegarde pour les sauvegardes de protection du système.

Si vous utilisez le mode Shadow Protect, vous pouvez définir le pourcentage de l’espace de stockage protégé pour l’historique de sauvegarde.
Si vous n’utilisez pas le mode Shadow Protect, le pourcentage d’espace de stockage protégé n’est pas géré par SPM et la barre est alors réglée sur la valeur par défaut de BackupAssist, soit 12,5 %.

Nouveautés BackupAssist V9: Hyper-V et RVR

Depuis le 02 octobre est sortie la version 9 de BackupAssist.
Voici donc le détail des nouveautés apportées par cette version:

  • Apparation d’un nouveau menu « Hyper-V Guest monitors »; Dans ce menu nous pouvons voir l’état des machines virtuelles, leur taille, ainsi que le résultat des 5 dernières sauvegardes avec le nombre de sauvegardes disponibles pour la restauration.
  • Désormais, lorsqu’un invité Hyper-V rencontre un dysfonctionnement, vous pouvez faire appel au système RVR (Rapid VM Recovery) pour récupérer une copie de la VM de votre sauvegarde.

La VM restaurée tournera alors sur le support de sauvegarde, et durant cette période aucune sauvegarde  future n’aura accès à ce support. D’autre part, les sauvegardes d’images des VM resteront en mode lecture seule pour éviter des modifications non souhaitées.

Cette opération permet une restauration très rapide car elle n’a pas besoin d’extraire le fichier de disque virtuel de votre sauvegarde, le copier sur l’hyperviseur, configurer un nouvel invite Hyper-V.

Lorsque vous devrez par la suite faire une restauration complète, il faudra stopper le mode RVR sur la machine virtuelle. Vous aurez alors le choix entre les options suivantes:

– Vous pouvez choisir de fusionner les changements pour une restauration complète comme si rien ne s’était passé
– Ou faire une restauration complète de votre VM sans récupérer les changements (différenciation)

Indications supplémentaires:
1) Le RVR ne doit être utilisé qu’en tant que solution temporaire. Vous devez donc prévoir un plan d’action pour une récupération complète de la VM
2) BA ne démarrera pas automatiquement la machine RVR. L’administrateur doit vérifier la configuration et l’environnement Hyper-V avant de démarrer la machine.
3) Les performances de la machine RVR seront moindres (elle tournera sur votre disque USB et non sur votre serveur Hyper-V)
4) En version 9, il n’est pour l’instant pas possible d’avoir plusieurs machines tournant en RVR
5) Utile pour tester la VM directement à part de l’emplacement de sauvegarde afin de vérifier son fonctionnement.
6) Hyper-V supportés: 2008 R2/2012/2012 R2
7) Les VM ne peuvent pas être restaurées sur un OS de version antérieure. (OS de l’Hyper-V)

  • Support des VHDX d’une taille supérieure à 2To si votre système le permet (nécessite un serveur 2012)

Cependant, il y a plusieurs scénarios où l’utilisation du VHDX ne sera pas possible, notamment:
– Si vous avez moins de 2Tb de dispo sur le média de sauvegarde
– Si un fichier Datacontainer.VHD existe déjà sur l’emplacement de sauvegarde
– Et lorsque la destination est un NAS utilisant un système de fichiers SPARSE (mais on peut ici modifier le fichier smb.conf du NAS pour ajouter ‘StrictAllocate = Yes (si vous ne faites pas cela, vous n’aurez pas d’historiques sur vos sauvegardes)

  • Grâce à un nouveau système de catalogues, la sauvegardes de protection système sont dorénavant 30% plus rapides qu’en version 8.

La protection du système n’est pas en mesure de sauvegarder sur un disque avec un secteur de 4 ko

Cet article décrit comment résoudre les problèmes de sauvegarde liés à l’utilisation de SMB 2 sur un serveur NAS avec Backupassit.

Voici l’erreur retournée par Backupassit (BA2518) :

http://kb.backupassist.com/articles.php?aid=3317

Ce message d’erreur peut se produire lors de l’exécution d’un job de sauvegarde de protection système sur un serveur NAS.

Ceci s’applique aux systèmes d’exploitation suivants :

–          Windows 2008 serveur / 2008 R2

–          Windows 2008 SBS

–          Windows Vista

–          Windows SBS 2011 serveur

–          Windows 7

Le problème peut être causé par Samba ( SMB/SMB2 ) lors de l’écriture de fichiers.

Pour résoudre le problème de sauvegarde, vous devez désactiver SMB 2 sur le NAS posant problème, pour utiliser SMB 1.5.

Voici un lien Backupassit qui permet de vérifier et mettre à jour la configuration Samba :

http://kb.backupassist.com/articles.php?aid=3298

Aide à la restauration Bare Metal

Quand une panne matérielle ou logicielle a eu lieu, il est essentiel de restaurer votre système rapidement. RecoverAssist atteint cet objectif en créant un support de démarrage qui peut lancer et récupérer votre serveur ou poste de travail.

L’onglet Récupération de BackupAssist utilise RecoverAssist pour créer un support de récupération amorçable personnalisé. Le support de récupération va démarrer votre ordinateur et permettre l’accès à une sauvegarde d’image de sorte que vous pouvez effectuer une restauration de votre système. Cette fiche de référence contient les configurations et dépendances qui doivent être pris en considération lors de la planification d’une stratégie de récupération de données clés.

Considérations BIOS / EFI

Le BIOS d’un ordinateur ou l’EFI (puce contenant les paramètres de matériel de base) détecte le matériel nécessaire pour démarrer l’ordinateur. Lorsque vous allumez votre ordinateur, le BIOS / EFI affiche quelques-unes des étapes à l’écran et un bip pour confirmer qu’il a exécuté avec succès. Il est important de savoir si votre sauvegarde / restauration utilise le BIOS ou l’EFI parce que la compatibilité du firmware et les exigences des médias des deux méthodes détermineront les possibilités de récupération. Ces considérations sont expliquées en détail ci-dessous.

Compatibilité Firmware : sauvegardes effectuées sur un ordinateur avec un type de firmware ne peuvent pas être utilisés pour démarrer un ordinateur qui utilise un autre type de firmware. Le tableau ci-dessous indique la compatibilité du firmware des ordinateurs BIOS et EFI.

01

Exigences des médias : l’EFI est conçu pour être bootable à partir d’un support USB amovible. Pour cette raison, le support de récupération de RecoverAssist doit être un lecteur USB amovible.

Important : Le démarrage EFI peut être désactivé. Quand EFI est désactivé, le système utilisera le BIOS pour démarrer.

Le graphique ci-dessous montre les types de médias qui peuvent être utilisés pour créer des environnements de récupération amorçable pour les ordinateurs BIOS et EFI.

02

Considérations du système d’exploitation 

Le type de système d’exploitation que vous créez pour les médias RecoverAssist, permettra de déterminer comment les médias sont créés. Il y a deux façons de créer un support de démarrage en utilisant RecoverAssist :

À partir du disque d’installation du système d’exploitation.

En utilisant le système d’exploitation installé sur un ordinateur.

Les environnements de récupération peuvent être construits à partir des versions 32 bits et 64 bits des systèmes d’exploitation Windows, comme indiquées dans le tableau ci-dessous. La couleur affecté à chaque système d’exploitation correspond à la méthode de création de support disponibles, tels que définis dans la légende.

Note : les médias de RecoverAssist ne peuvent pas être créés à l’aide d’une installation de Windows Server Core édition. Toutefois, vous pouvez utiliser un support de RecoverAssist créé sur une installation de Windows Server, pour lancer un environnement de récupération et accéder aux sauvegardes d’un Server Core pour effectuer une récupération.

Support de création de médias RecoverAssist – par système d’exploitation

03

Rappel : le système d’exploitation d’un média de récupération, doit correspondre au système d’exploitation de la sauvegarde qui sera utilisée pour récupérer l’ordinateur.

Légende

5

Note : Les systèmes d’exploitation qui peuvent créer un environnement de récupération à partir du système d’exploitation installé de l’ordinateur, peuvent trouver l’option grisée en raison de la façon dont le système d’exploitation a été installé. Si l’option est grisée, le disque d’installation du système d’exploitation devrait être utilisé pour créer un support de RecoverAssist.

Considérations de sauvegarde

Pour effectuer une récupération, vous aurez besoin d’une sauvegarde qui peut être utilisé par l’environnement de récupération. Le contenu de la sauvegarde et la façon dont elle a été faite sont des considérations importantes. Ces exigences sont expliquées en détail ci-dessous.

Les 3 besoins de sauvegarde essentiels sont les suivants :

4

Les sauvegardes BareMetal sont fortement recommandés pour vous assurer que vous avez le plus large éventail d’options de récupération sont disponibles.

Si une sauvegarde ne peut pas être détectée par l’environnement de récupération, alors il pourrait être un problème avec la sauvegarde. Vérifiez votre sauvegarde pour s’assurer qu’elle répond aux exigences énumérées ci-dessus 3.

Considérations matérielles

Mémoire : L’ordinateur récupéré doit avoir au moins 2 Go de RAM.

Disques : Lors de la planification d’une reprise, il est important de connaître les détails des disques qui ont été sauvegardés (pour créer la sauvegarde), et des disques sur l’ordinateur que vous envisagez de récupérer (utilisant cette sauvegarde).

Les 2 exigences de disques critiques d’une restauration sont les suivants :

6

Important : L’ordinateur où vous faites la restauration doit avoir une configuration de disque physique qui est compatible avec l’ordinateur qui a été sauvegardé.

Localisation erreurs VSS dans les logs de sauvegarde

La localisation erreurs VSS dans les logs de sauvegarde est la 1ère de 3 vidéos démontrant comment vous pouvez dépanner les problèmes de sauvegarde VSS.

Si vous n’êtes pas familier avec les erreurs VSS, les questions liées aux sauvegardes d’imagerie peuvent être difficiles à diagnostiquer. La plupart des messages d’erreur liés aux VSS publiés par Microsoft peuvent être ambiguë . Ce qui nécessite une enquête plus approfondie par l’utilisateur.

Aujourd’hui, nous allons vous montrer comment accéder et voir 3 journaux d’événements qui vous aident à identifier l’endroit où les erreurs de sauvegarde VSS  peuvent se produire.

Ce sont:

1. Journaux d’exécution de la sauvegarde

2. Journaux d’événements d’administration

3. Journaux d’événements de sauvegarde Hyper-V

 

Mise à jour de Backup Assist en Version 7

Voici la procédure pour la mise à jour de Backup Assist en version 7 :

 

1°) Télécharger l’exécutable sur notre site et lancer le

2°)Cliquer sur « suivant » puis « installer »

BA7

 

3°)Vous allez avoir un message vous demandant d’accepter l’installation des pilotes VHD, cliquez sur « Ok » pour permettre à l’installation de continuer

BA7-2

 

 

4°) Une fois l’installation terminée et le serveur redémarré vous pouvez lancer « Backup assist ».

Si vous aviez une version antérieure de Backup Assist vous aurez le message suivant :

BA-3

 

 

5°) Lorsque vous cliquez sur « oui », vous arrivez sur la page suivante :

BA-4

 

 

6°) Cliquez ensuite sur « Démarrer » puis « Terminer »

Vous pouvez désormais utliliser la nouvelle version de Backup Assist !


BA-5